Les idées refusées

Pourquoi mon idée n’entre-t-elle pas dans le cadre des budgets participatifs ?

Vous avez proposé une idée pour les Budgets participatifs montrougiens, mais celle-ci a peut-être été refusée. Sachez que chaque idée déposée est soigneusement analysée par le Pôle Démocratie participative. Pour qu’un projet soit recevable, il doit répondre aux critères (intérêt général, compétences municipales, dépense d'investissement), et être réalisable (techniquement, juridiquement et financièrement).

Retour sur les motifs de refus de certaines idées.

Un plan de mobilité arrive à Montrouge

De nombreux projets déposés concernent la mobilité : pistes cyclables, réaménagements de voies, circulation… : « Plus de pistes cyclables », « Aménagement d’avenue Gambetta »…
Toutes ces idées présentent un fort intérêt pour Montrouge, mais ont dû être refusées. En effet, un grand projet de mobilité va prochainement être lancé à Montrouge. Il s’agira d’étudier l’aménagement de la voirie et les modes de circulation dans leur globalité, pour créer un plan de mobilité cohérent pour l’ensemble de la Ville.
Les idées déposées sont toutes transmises aux services concernés pour être prises en compte lors de la réflexion future autour de ce sujet prégnant qu’est la mobilité à Montrouge.

Vélib et Autolib : la Ville n’est pas seule décisionnaire

Parmi les idées proposées, plusieurs concernaient la création de bornes Vélib ou Autolib : « Nouvelle station Vélib », « Une station Autolib pour le quartier Buffalo Ferry »…
La création de nouvelles stations ne dépendant pas uniquement des compétences de la Ville, elles ont dû être refusées. L’installation de ces stations sont régies par des conventions avec Vélib et Autolib, et ne résulte pas de la seule volonté de la ville qui les accueille.
Toutes les suggestions sont conservées pour être étudiées lors des prochaines conventions.

A noter :
- Vélib : deux nouvelles bornes vont être implantées prochainement, au nord-ouest et à l’est.
- Autolib : la station Verdun sud va être agrandie, tandis qu’une nouvelle sera créée au niveau de la gare Châtillon-Montrouge de la ligne 15 du Grand Paris express.

L’avenue Aristide Briand : une voie gérée par le département

« Mise en place d’une voie de circulation centrale ‘mode doux’ sur l’avenue Aristide Briand », « Séparation de la voie de bus sur le D920 » : ces projets concernent une route départementale (la RD920). Cette voie dépend donc du département des Hauts-de-Seine, et pas de la Ville de Montrouge.
Sachez qu’un projet de réaménagement de cette voie est en cours, il concerne pour le moment le tronçon d’Antony à Bourg-la-Reine. Voir le projet (lien : http://www.hauts-de-seine.fr/cadre-de-vie/voirie/rd-920/).

Vous pouvez contacter le département pour faire part de vos suggestions.

L’accompagnement des commerces et la création d’entreprise

D’autres idées soumises relèvent de la création d’entreprise, comme « Cadre de vie » ou « Vive le commerce ». Ces projets n’entrent pas dans le cadre des Budgets participatifs Montrougiens, qui n’ont pas vocation à accompagner des entreprises.

Soucieux de soutenir les jeunes talents locaux, la Ville de Montrouge et le Rotary Club Paris Porte d'Orléans récompensent chaque année les Jeunes Actifs de Montrouge lors des Trophées JAM. Les 18-30 ans et les entreprises de moins de 3 ans peuvent bénéficier d’un soutien financier et de coaching personnalisé pour les aider dans la concrétisation de leur projet.

Le territoire Vallée Sud Grand-paris propose une permanence dédiée à la création d’entreprise. Vous pouvez vous adresser au Service développement économique au 01.55.95.81.75.

A ce jour, 97 idées ont été proposées par les Montrougiens et retenues pour la Grand Oral. Continuez à faire grossir le compteur en proposant votre projet !

Dernière mise à jour le 26/06/2017 à 15:57